• SCOT du Pays de Gex


     Le SCOT du Pays de Gex vient de se mettre en place sous la houlette du Syndicat Mixte du Pays de Gex.

     

    Ce document d'accompagnement et d'encadrement des politiques de développement local a "pour ambition de mettre en cohérence l'ensemble des politiques sectorielles en matière d'habitat, de déplacements, d'équipements, d'environnement, de développement économique. L'objectif est également de tendre vers l'équilibre entre zones à urbaniser, zones naturelles, agricoles ou forestières, dans la perspective d'un développement durable et équilibré".

    (in Rapport de présentation Evaluation environnementale > Syndicat Mixte du SCOT du Pays de Gex - octobre 2006 Présentation en Comité Syndical le 11 mai 2006).

     


     

    Sachant que le SCOT du Pays de Gex concerne la vallée de la Valserine jusqu'au village de Chézery et que le futur SCOT du bassin Bellegardien est en cours d'élaboration et devrait être cohérent par rapport au SCOT du Pays de Gex, il est intéressant de parcourir ce dernier pour avoir une idée du statut accordé à la vallée de la Valserine.

     

    Nous vous proposons ci-dessous quelques extraits du SCOT ainsi que les liens vers  le texte complet pour les personnes désireuses de lire le document plus en détail. Les titres en rouge / gras correspondent aux titres des différentes parties du SCOT. Les références de pages correspondent aux documents pdf mis en ligne.

     

     

    1/ Projet d'Aménagement et de Développement Durable

    http://www.cc-pays-de-gex.fr/scot/data/doc/PADD_SCOT.pdf

     

    Page8/34 du document en ligne :

    Par ailleurs, la Valserine, espace de nature à proximité de l'agglomération genevoise, fait figure d'espace «authentique» encore préservé. Elle possède une dimension identitaire se rattachant aux paysages et patrimoine jurassiens. L'évolution et l'intégration des activités touristiques dans le milieu naturel et la question de la valorisation du patrimoine architectural doivent permettre des perspectives de développement touristique et économique, plus seulement liées à la saison hivernale.

    Source d'équilibre, la pérennité du système agro-sylvicole en place dans la vallée est également un réel enjeu pour cette partie du territoire et en particulier le maintien des paysages ouverts et de la biodiversité qui l'accompagne.

     

    Page 15/ 34 :

    L'espace de vallée de la Valserine : Cette zone de moyenne montagne, de référence, doit s'orienter vers un équilibre entre tourisme maîtrisé et gestion des espaces naturels et agricoles afin d'éviter «la fermeture» de la vallée.

     

     

    2/ Rapport de présentation  / Évaluation environnementale

    (http://www.cc-pays-de-gex.fr/scot/data/doc/evaluation_environnementale.pdf)

     

    Page 32/65 :

    La vallée de la Valserine présente des enjeux forts en matière de développement touristique, de maintien de l'activité agricole et de préservation du patrimoine naturel.

     

    Page 39 /65 :

    Le SCOT préconise, notamment dans la Vallée de la Valserine, le développement d'un tourisme «vert», respectueux de l'environnement, tourné vers l'agritourisme.

     

     

    3/ Rapport de présentation / Etat initial de l'environnement

    (http://www.cc-pays-de-gex.fr/scot/data/doc/Etat_initial.pdf)

     

    2•1 La Vallée de la Valserine

    Cette vallée forme une réelle entité géographique et paysagère à elle seule.

    (...)

    Elle présente un caractère rural affirmé et le paysage y traduit l'activité agricole : les boisements de résineux couvrent la partie haute des versants, les pâturages occupent quant à eux les coteaux. Une bande étroite est souvent laissée en fond de la vallée : elle correspond à l'espace humide de divagation du cours d'eau (Valserine).

    Une autre image économique de la Valserine existe également : celle de l'accueil touristique des stations de ski de Lélex et Mijoux.

     

    Page 24/55 :

    3•7 Unité 6 : la vallée de la Valserine (Mijoux, Lélex, Chézery-Forens)

     

    La vallée se déroule à l'ouest du territoire du SCOT. C'est un espace tout en longueur, assez étroit et fermé. Les villages s'organisent de façon linéaire dans des poches et dilatations de la vallée.

    Cette unité correspond à un paysage rural soigné où les pratiques traditionnelles sont largement conservées.

    Néanmoins, le déclin de l'activité agricole avec des exploitants dont l'âge moyen est élevé induit une évolution perceptible à différents niveaux.

    Les pâturages de fond de vallée et les coteaux sont menacés par l'extension des boisements de résineux. Leur développement entraîne une fermeture des paysages.

    En fond de vallée, sur une bande plus ou moins étroite, coule la Valserine qui prend sa source sur les hauts de Divonne.

    L'hiver, quelques stations de skis donnent une dimension loisir au paysage. On n'observe pas de mitage pavillonnaire significatif : les paysages sont conservés, les pratiques ancestrales, le patrimoine vernaculaire en proportion importante... le paysage acquière une dimension culturelle.

     

     

     

    Globalement, les documents du SCOT mettent l'accent sur le fait que la vallée de la Valserine est une entité paysagère, naturelle et culturelle de valeur, devant être à la fois préservée et valorisée :

     

    1/ Du point de vue touristique, avec une diversification du type d'offre (tourisme blanc et tourisme vert) et un travail sur les aspects qualitatifs.

     

    2/ Du point de vue de l'agriculture de montagne et de la sylviculture.

     

     

     

     

     

    Haut de page


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :